Les propriétés thérapeutiques du CBD et les pathologies pour lesquelles il peut être utile

Le CBD est le cannabinoïde au centre de la recherche scientifique aujourd’hui et qui a provoqué une véritable révolution dans le monde du cannabis.

Aujourd’hui, en effet, la plupart des grandes banques de graines dans le monde proposent différentes versions des souches qui les ont rendues célèbres, enrichies de différents pourcentages de CBD et le cannabinoïde a été autorisé à la fois pour un usage médical et pour des dizaines de produits commerciaux qui sont vendus dans différents pays en fonction de leur législation.

Voyons donc ensemble en quoi la science a pu trouver des avantages reconnus au CBD sous ses diverses formes. Et, pour les personnes intéressées, vous pourrez en apprendre plus sur les autres avantages du CBD en cliquant ici.

Un bref aperçu sur l’histoire du CBD

Le CBD a été étudié pour la première fois par un groupe de chercheurs du département de chimie de l’Université de l’Illinois en 1940. Mais, il a fallu encore 23 ans au docteur Raphael Mechoulam, considéré comme le père de la recherche sur les cannabinoïdes, pour identifier sa structure exacte en 1963 avec ses collaborateurs.

L’année suivante, le Dr Mechoulam a lui-même isolé le delta-9-tétrahydrocannabinol (THC) pour la première fois, ouvrant de nouveaux champs de recherche pour le cannabis en médecine.

Dans une interview avec son bureau à l’Université de Jérusalem, il a expliqué que : “La recherche scientifique moderne a montré que le CBD est totalement non toxique et sans danger », notant que : « dans une étude clinique sur ses effets bénéfiques potentiels dans le traitement de la schizophrénie, il a été administré à des patients à des doses d’un gramme sans effet collatéral ».

Par ailleurs, les effets anticonvulsivants du CBD sont connus scientifiquement depuis 1973, grâce à une étude montrant comment le cannabinoïde bloquait les crises chez le rat.

Cet effet a été confirmé cliniquement, et donc sur des patients avec d’autres études, certaines également réalisées à la fin des années 1970.

Bien que la plupart des personnes ayant reçu une dose du composé aient connu quelques améliorations, les résultats ne pouvaient pas encore être considérés comme définitifs. Au milieu des années 1970, d’autres études cliniques ont porté sur d’autres domaines médicaux : ses propriétés anxiolytiques et antiémétiques.

Au cours de ces années, les effets sédatifs du composé ont également été découverts d’abord dans la recherche animale, puis confirmés par diverses études cliniques qui ont montré que son utilisation améliorait le sommeil chez les patients souffrant de problèmes d’insomnie.

Aujourd’hui, les deux grands champs d’investigation sur les propriétés thérapeutiques du CBD sont celui du traitement de la psychose et son utilisation comme substance anticonvulsive. Mais, l’usage thérapeutique potentiel du CBD a été mis en évidence dans un grand nombre de maladies et de symptômes, dont la dystonie, le diabète, les maladies inflammatoires, la maladie d’Alzheimer et les maladies de la peau.

Voyons maintenant ce que nous montre la science sur les avantages thérapeutiques du CBD…

CBD et Alzheimer

Le cannabis CBD peut aider à traiter la maladie d’Alzheimer : ses composants combattent et aident à éliminer la protéine bêta-amyloïde toxique, qui provoque cette forme de démence.

Ceci a été soutenu par une étude dont les résultats préliminaires ont été publiés dans la revue Aging and Mechanisms of the Disease

Bien que d’autres études aient déjà montré que les cannabinoïdes peuvent avoir un effet neuroprotecteur contre les symptômes d’Alzheimer, le recherche montre que le CBD a un effet à la fois sur l’inflammation et l’accumulation de bêta-amyloïde dans les neurones. L’étude a été menée sur des neurones cultivés en laboratoire, mais selon les auteurs cette découverte pourrait ouvrir la voie au développement de nouvelles armes thérapeutiques contre la maladie.

En tout cas, les chercheurs appellent à la prudence, soulignant qu’il faudra tester les cannabinoïdes à l’intérieur des essais cliniques.

Selon une étude de 2014 publiée dans le European Journal of Medicinal Chemistrypar des chercheurs de l’Institut de médecine du Conseil supérieur espagnol de la recherche scientifique (CSIC), les cannabinoïdes peuvent améliorer la vie des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Les cannabinoïdes agissent sur des voies spécifiques également présentes dans le cerveau appelées récepteurs et, selon l’équipe, des études antérieures sur le rôle des cannabinoïdes dans la maladie d’Alzheimer suggèrent un certain nombre d’avantages.

Dans les récepteurs CB1, leur activité semble préserver la fonction cognitive tandis que dans les récepteurs CB2, elle peut aider à protéger le cerveau.