Comment occuper les enfants durant un long voyage en avion ?

On le sait, passer des heures et des heures assis dans un habitable exigu n’est pas la tasse de thé des tout-petits. Effectivement, pour un long voyage en avion, il est impératif de s’organiser, de tout mettre en place afin de les occuper. Pour éviter que les petits lardons et les autres passagers passent un moment désagréable pendant le trajet, voici quelques conseils qui pourront rendre un vol plus agréable !

Le mot d’ordre : l’anticipation

Il est de la responsabilité des parents de gérer ses jeunes enfants dans l’avion et faire en sorte qu’ils ne dérangent pas les autres pendant le vol. Il ne faut pas oublier que pour un enfant en bas âge, un premier voyage peut être très impressionnant : les longues heures d’attente à l’aéroport, les turbulences et les différents bruits. Il est ainsi très important de bien l’y préparer. On peut, en guise d’exemple, montrer à l’enfant une carte pour qu’il se représente le parcours. Cela va épargner le « quand est-ce qu’on arrive » répété à maintes reprises et à l’envi. D’autant que sur le vol long-courrier, il a la possibilité de suivre le trajet de l’avion en temps réel sur l’écran… voilà un meilleur moyen de l’occuper.

Les diverses occupations selon l’âge

Bien sûr, on ne doit pas abattre toutes les cartes d’un seul coup. Il est hors de question de sortir les livres, la tablette et les coloriages en même temps. On doit échelonner pendant toute la durée du voyage et encourage les petits lardons à aller au bout de leurs activités. Pour les bébés de 0 à 2 ans, certaines compagnies proposent des nacelles qu’il est possible de réserver au moment de l’enregistrement, l’idéal pour une sieste réparatrice. Aussi, il ne faut pas hésiter à demander une place côté couloir afin de faciliter les déplacements. Pour un nourrisson, entre biberons, câlin, tétine… les choses sont relativement faciles.

Pourquoi ne pas prendre un oreiller ?

Eh bien oui, afin d’avoir la meilleure vue du hublot, les jeunes enfants pourront s’asseoir sur un oreiller. Les enfants plus âgés, quant à eux, dormiront mieux avec l’oreiller. Une couverture s’avère être également une bonne idée, puisqu’elle va permettre de les garder bien au chaud au cas où il fait froid dans l’avion. Et si on est à court d’idées en matière d’activité pour l’avion, faire dormir son enfant sera la solution la plus efficace.

Une autre option : jouer

En avion, rien de tel que les activités manuelles. Il n’est pas facile pour un enfant de se concentrer très longtemps sur la même activité. D’où l’intérêt de diversifier les offres de distractions. Et pourquoi ne pas choisir un jeu de société pour s’amuser ? Ce ne sont pas les jeux qui manquent, les fabricants rivalisant d’ingéniosité pour toujours proposer le nec plus ultra : Monopoly, Ramsès, Blokus… Il y en a pour tous les goûts et pour tous les âges. L’avantage des jeux de société, c’est qu’ils permettent de s’exercer intellectuellement tout en s’amusant.

Rédigé par
Plus d'articles de BlogStop

5 conseils pour progresser rapidement quand on apprend à jouer un instrument

Vous vous êtes mis à l’apprentissage d’un instrument de musique, mais vous...
Lire la suite