L’emballage biosourcé représente-t-il l’emballage de demain ?

Nombreux sont les questions qui se posent et les paramètres à prendre en compte pour limiter notre impact environnemental. Le concept de la logistique verte adoptée notamment dans le domaine de l’industrie vise justement à réduire l’empreinte environnementale des produits en mettant en place des mesures en faveur de l’environnement. Ainsi, le marché de l’emballage focalise ses efforts sur la conception d’un emballage respectant au mieux cette charte, d’où l’utilisation, entre autres, de l’emballage biosourcé.

Caractéristiques de l’emballage biosourcé

L’emballage plastique conventionnel, fabriqué essentiellement à partir du pétrole, n’est pas conforme à la politique de l’écologistique puisque cette ressource naturelle met des millions d’années à se former. Sur le long terme donc, ce type d’emballage nuit à l’environnement, d’où l’intérêt d’un emballage biosourcé. Ce dernier est en effet un contenant plastique issu de ressources renouvelables telles que l’amidon (riz, manioc, pomme de terre, maïs, blé), le sucre (betterave sucrière ou canne à sucre) ou encore la cellulose (coton, bois…).

De même aspect que l’emballage en plastique traditionnel, l’emballage biosourcé peut aussi être utilisé pour diverses applications, en tant qu’emballage alimentaire, dans le cosmétique, la santé, l’industrie…. Il existe plusieurs types de plastiques biosourcés tels que le PET, le polyéthylène (PE) ou le polypropylène (PP), tous produits à partir de matière végétale.

L’emballage biosourcé limite notre impact environnemental

Répondant au souci de l’éco-responsabilité, l’emballage biosourcé permet de réduire la consommation des ressources fossiles de la planète puisqu’il est produit à partir de végétaux. D’autre part, il peut également être intéressant du point de vue écologique s’il est produit à partir de déchets végétaux (comme les bagasses de canne à sucre), ce qui éviterait d’occuper des terres agricoles et permettrait l’usage de ces dernières pour produire de l’alimentation. En outre, l’emballage biosourcé est souvent recyclable.

Les avantages de l’utilisation d’un emballage biosourcé

Outre le fait qu’il ait les mêmes propriétés physiques et esthétiques qu’un emballage conventionnel issu d’hydrocarbure, l’emballage biosourcé est en général recyclable et peut être recyclé et réutilisé pour d’autres applications.

Par ailleurs, il permet de préserver les ressources fossiles de la planète qui ne sont pas renouvelables, puisqu’il est produit à partir d’une matière première renouvelable (végétaux, céréales…).

L’emballage biosourcé présente l’avantage d’avoir un bilan carbone neutre. En effet, le carbone présent dans ce type d’emballage provient du CO2 qui se trouve dans l’air fixé par les végétaux au cours de leur croissance et ce, lors du processus de photosynthèse. Ainsi, l’intérêt majeur de l’utilisation de ce type d’emballage est le fait qu’il permet de réduire les émissions de gaz à effet de serre. De plus, c’est un emballage qui peut être le plus souvent biodégradable. Néanmoins, celui qui ne l’est pas peut toujours être recyclé dans les mêmes filières de recyclage que l’emballage pétrosourcé.

Le sens de l’éco-responsabilité a été aiguisé ces dernières années. Les consommateurs sont conscients de l’enjeu de la logistique verte et, par conséquent, susceptibles concernant le respect de l’environnement. Leurs comportements d’achat dépendent de leur conviction quant aux produits qui ont un minimum d’impact sur l’écosystème. Aussi, vu la croissance de l’utilisation de l’emballage biosourcé, on est en droit de penser que ce dernier occupera une place majeure dans la logist

ique.