Les gestes à effectuer pour l’entretien d’un portail coulissant motorisé

Vous prévoyez de motoriser votre portail ? Si vous souhaitez que votre motorisation profite d’une longévité accrue, un entretien régulier est nécessaire, variant selon le système de motorisation et le type d’ouverture : coulissant ou battant. Les portails coulissants se déclinent en deux grandes catégories. Quid de l’entretien de chaque modèle et quels sont les gestes à effectuer pour assurer son bon fonctionnement ? Découvrez davantage de détails dans notre article.

Comment entretenir un portail coulissant ?

L’entretien varie en fonction du type de portail électrique coulissant. Il permet d’empêcher la détérioration des matériaux, garantissant ainsi une longévité accrue. De plus, les opérations de vérification et d’entretien ne sont pas à effectuer quotidiennement. Certaines doivent être semestrielles, tandis que d’autres sont à réaliser tous les deux ans. Quelques gestes simples suffisent pour vous éviter de lourdes dépenses de réparation en cas de dégradation avancée. Les opérations d’entretien sont souvent les mêmes, qu’il s’agisse d’un petit portail motorisé ou d’un portail coulissant de grandes dimensions, avec un poids allant jusqu’à 400 kg.

Entretien de la surface

•             Pour un portail automatique en fer, l’application d’une couche d’antirouille spécialement conçu pour le traitement du fer est requise. Cette opération destinée à lutter contre la corrosion est à réaliser tous les deux ans.

•             Pour un modèle en alu, il suffit de nettoyer sa surface avec de l’eau et du savon, et de la rincer ensuite avec de l’eau propre.

•             Pour un portail PVC, apprécié pour son design épuré, un simple nettoyage régulier avec de l’eau savonneuse suffit.

•             Pour un modèle en bois, lorsqu’il commence à perdre de sa couleur, une bonne couche de lasure doit être appliquée pour que le matériau garde son côté esthétique plus longtemps.

Entretien de la motorisation

Pour entretenir l’automatisme d’un portail, il est nécessaire de connaître son mécanisme. L’opération consiste à vérifier l’état du moteur de portail coulissant, du poteau de guidage, de la plaque de réception ainsi que des articulations (pivots, charnières…). Les parties en déplacement sont à lubrifier régulièrement et les éléments mécaniques tels que le pignon de crémaillère doivent être graissés.

•            Tous les 6 mois, il convient de contrôler les dispositifs de sécurité afin de s’assurer de leur bon fonctionnement : lampe d’éclairage, clignotant, cellules photoélectriques… La seconde étape consiste à tester le ralentissement du portail en fin de course. Il est également important de s’assurer que le débrayage manuel soit parfaitement fonctionnel (l’ouverture ou la fermeture doit être effectuée manuellement en cas de coupure d’électricité). Un nettoyage des articulations est également requis, suivi d’un graissage. Et enfin, utilisez un spray anti-insectes à pulvériser dans la centrale de commande.

•             Tous les ans, il est nécessaire d’examiner l’état du système de verrouillage et de déverrouillage, des éléments de guidage (galets, rail, roulettes…), des organes de commande et de chaque armature métallique. Assurez-vous qu’aucun point dur n’est ressenti lors du coulissement du portail. Vérifiez également si l’ensemble du système est parfaitement aligné en contrôlant le jeu entre les poteaux de réception et le portail.

Si vous n’avez aucune notion concernant les différents types  d’automatisme pour portail coulissant, il est préférable de faire appel à un professionnel. De plus, ce dernier dispose du savoir-faire nécessaire pour mettre l’alimentation électrique aux normes NF C 15-100.

Rédigé par
Plus d'articles de BlogStop

Tout savoir sur une caméra de surveillance pour l’extérieur

Sécuriser sa demeure peut être devenir d’une manière rapide indispensable. Peu importe...
Lire la suite