Tout savoir sur une caméra de surveillance pour l’extérieur

Sécuriser sa demeure peut être devenir d’une manière rapide indispensable. Peu importe les raisons de l’achat, il est très important de bien se renseigner avant de se lancer dans l’acquisition du matériel nécessaire, et plus particulièrement d’une caméra de surveillance pour l’extérieur. Plusieurs critères s’avèrent être essentiels afin de bien choisir un système de vidéosurveillance. Installations, spécificités, modèles, tarifs… Focus sur les détails.

Caméra IP ou caméra analogique, laquelle choisir ?

Lorsqu’on décide d’installer un système de vidéosurveillance au sein de sa résidence, la toute première question à se poser concerne les caractéristiques de la caméra. En fait, il existe plusieurs types de caméras de surveillance, à savoir : la caméra analogique, la caméra IP, la caméra de surveillance WiFi et la caméra connectée. La première option est une caméra liée par un câble coaxial à un moniteur sur lequel les images vont s’afficher en direct. L’écran, souvent associé à un dispositif de stockage va permettre d’enregistrer les images.

Concernant l’enregistrement, il est limité dans la durée au cas où on décide d’enregistrer via un magnétoscope. Néanmoins, on a la possibilité de connecter les caméras analogiques à un enregistreur analogique afin de gagner en mémoire. Ce second type d’enregistrement est recommandé surtout pour les systèmes de vidéosurveillance professionnelle. La caméra IP, quant à elle, communique avec le réseau domestique à l’aide d’un câble qu’on appelle Ethernet ou encore d’une liaison sans fil (WiFi). La caméra IP est reliée par cet intermédiaire au modem du foyer (ou box Internet) permettant de s’y connecter depuis l’extérieur grâce à une interface web ou d’une application mobile.

Les modèles

Sur le marché, on dénombre toute une variante de caméra de surveillance extérieur ou intérieure très performante. Avec ou sans objectif flexible, imposante ou discrète, la caméra se décline sous différentes formes. Elle peut être équipée d’enregistreur, branchée d’une manière directe à l’ordinateur. Certains modèles peuvent comporter une carte SD qui stocke toutes les images… On peut opter, en guise d’exemple, pour une vidéosurveillance filaire. C’est la plus performante et fiable. Néanmoins, l’installation de cette dernière nécessite l’intervention des experts pour les travaux de câblage. Plus abordable et simple à installer, on a de même la possibilité de choisir la vidéosurveillance sans fil. Son plus ? On n’a pas besoin de recourir au service des professionnels pour l’installation. Son côté moins ? Même si les caméras WiFi restent en fonctionnement en cas de coupure de courant électrique, leurs performances sont plus limitées par rapport à celles des équipements filaires.

Caméra de surveillance : la vision nocturne

Dans le choix de son équipement de vidéosurveillance, la vision nocturne est une caractéristique importante à prendre en considération. À l’heure actuelle, presque la totalité des caméras disposent d’une vision nocturne. Cette dernière se fait au moyen d’un dispositif infrarouge sous formes de LED, disposées autour de l’objectif de la caméra en question, lui permettant de distinguer dans le noir les personnes et les objets.

Bon à savoir : la distance de la vision nocturne diffère d’une caméra à une autre. À l’exemple d’une lampe, certaines caméras ne peuvent percevoir plus rien au-delà de quelques mètres si d’autres peuvent autoriser une vision de nuit jusqu’à une centaine de mètres. En somme, c’est un élément qu’il ne faut pas prendre à la légère à l’heure du choix.

Rédigé par
Plus d'articles de BlogStop

Que faire de votre sapin vivant après Noël ?

Que ce soit pour acheter un vrai sapin de Noël ou artificiel...
Lire la suite